03 octobre 2005

Le retard français

Interrogé par Daniel Garcia, Bruno Rives, fondateur et président de Tebaldo, l'observatoire des tendances et des usages des nouvelles technologies, est clair : "La France restée sur sa mauvaise idée du livre électronique, est, dit-il, en train de prendre un retard considérable." (in Livres Hebdo 604, p.61, Livre électronique : le retour.)
Et Daniel Garcia d'enfoncer le clou : "Et dire qu'il a quelques années elle était en pointe : Agnès Touraine, quand elle présidait aux destinées de ce qui était alors Vivendi Universal Publishing, avait repéré les possibilités de l'encre électronique et avait investi la bagatelle de 5 millions de dollars de l'époque pour aider les ingénieurs du MIT à développer leur projet..." Et de conclure tristement : "Tout cela a volé en éclats avec le dépeçage du groupe. Et avec l'éclatement de la bulle Internet."

Links to this post:

Créer un lien

<< Home