16 novembre 2005

Dur de tourner la page

Le livre tel que nous le connaissons, codex de feuilles reliées à tourner, date de plusieurs siècles. Aussi est-il compréhensible que son ancrage culturel soit très fort et que l'objet livre soit aujourd'hui presque sacralisé. Cela explique logiquement les réticences au changement plus grandes que pour des inventions plus récentes (comme le disque, la photographie, la téléphonie, etc.). Deux réflexions intéressantes autour de ce thème à lire sur deux blogs : Visualiser des documents numériques sur Figoblog ("Le tourne-page, la visualisation en double page, les petits post-its et autres gadgets sont en fait très rassurants pour des gens qui sont peu familiarisés avec Internet...") et Quand la France défie Google: livres numériques et bibliothèques virtuelles sur Cyberlibris blog ("La première question qui vient à l'esprit est celle de l'émancipation digitale de Gutenberg. Pourquoi a-t-elle pris tant de temps alors que la musique et l'image ont pris la poudre d'escampette depuis un moment déjà. Il faut dire que le livre Gutenberg est une vraie prouesse technologique. Il combine en un seul support contenant et contenu, hardware et software diraient les informaticiens.") Deux papiers à lire pour voir plus loin !

Links to this post:

Créer un lien

<< Home